Mardi 24 septembre : Stoppons le projet de régression sociale !

Macron et son gouvernement restent sourds aux aspirations profondes des salariés, des privés d’emploi et des retraités. Ils poursuivent la mise en place de leur programme antisocial c’est pourquoi l’UL CGT du Louhannais appelle à participer à la journée de grève et de manifestation interprofessionnelles le 24 septembre prochain.

Nous voulons vivre dignement …

La CGT revendique l’augmentation des minima sociaux, un SMIC à 1 800 € brut, une réelle égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Il est urgent de reconnaître par des hausses de salaire réelles les qualifications, les diplômes et l’expérience des travailleurs.

La CGT exige la reconnaissance de la pénibilité au travail, c’est la garantie d’une espérance
de vie en bonne santé pour toutes et tous.

Nous voulons savoir quand et avec combien nous partirons à la retraite …

« Un euro cotisé ouvre les mêmes droits », la formule choc de la communication gouvernementale, est en réalité l’arnaque du siècle ! Appliquer un tel principe c’est nier les inégalités sur le marché du travail ou la différence d’espérance de vie entre un ouvrier et un cadre par exemple.

En voulant instaurer une règle d’or avec le maintien à 14 % du niveau des retraites le projet du gouvernement entraînera, à termes, une baisse drastique du niveau des pensions et un recul de l’âge de départ à la retraite !

Avec la CGT, revendiquons l’âge légal de départ à 60 ans, un taux de remplacement de 75 % et pas une pension inférieure au SMIC.

Nous voulons des Services Publics partout pour tous …

La CGT revendique plus de moyens pour les Services Publics afin de mieux répondre aux attentes et aux besoins de la population sur l’ensemble du territoire.

L’Union locale CGT du Louhannais appelle les salariés, les privés d’emploi et les retraités à rejoindre la manifestation départementale du 24 septembre à 14 heures à Chalon sur Saône devant la maison des syndicats.

Départ de Louhans en covoiturage, à 13 heures place de la Charité (sous lahalle).

Retraites : Public – Privé : Tous concernés !

Alors que le gouvernement compte allonger la durée de cotisation et donc, repousser l’âge légal de départ à la retraite, la réforme Delvoye / Macron ne fera que des perdants : femmes, jeunes, salariés du privés comme du publics (y compris les retraités actuels) verront la valeur du point fondre comme neige au soleil. Ainsi, ensemble, exigeons de vivre décemment de notre travail, exigeons un système fiscal plus juste, exigeons plus de services publics, exigeons d’autres politiques économiques !

Une autre réforme est possible : Les propositions de la CGT

 

Avenir sombre pour les centres des impôts dans le 71 et le Louhannais

A l’horizon 2022 les services de la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP) seront réduits à leur portion congrue : 3 centres des impôts seront entièrement supprimés : Louhans, Autun et Charolles.
D’autres perdent partiellement leurs misions , comme Chalon qui perd le service de la publicité foncière , ou le Creusot, Autun et Paray le Monial qui perdent le service des impôts des entreprises et Montceau qui perd le service des impôts des particuliers.
A ceci s’ajoute la suppressions de toutes les trésoreries , soit 23 implantations .
Elles seront remplacées par 5 services de gestion comptables situés à Autun, Chalon, Louhans, Mâcon et Paray le Monial.

Concrètement, pour le louhannais, les services des impôts des particuliers comme des entreprises disparaîtront à l’horizon 2022. Il faudra donc se déplacer jusqu’à Chalon.
Des accueils de proximité pourraient être mis en place dans certaines communes , mais uniquement sur RDV et à condition que les moyens humains existent, ce qui n’est pas compatible avec la vague massive de suppressions d’emplois que connait et connaitra la DGFIP.

La grève du 9 mai à Louhans

Grève du 9 mai : rassemblement finances publiques

Les agents du centre des finances publiques de Louhans, soutenus par les militants de l’Union Locale CGT du Louhannais, du collectif bressan « vive les services publics » et des gilets jaunes se sont rassemblés devant « les finances » à Louhans. Les agents en grève, ont distribué des tracts et fait signer une pétition pour stopper le plan de suppression des implantations des finances publiques, les suppressions d’emplois et donner les moyens aux finances publiques d’exercer correctement leurs missions.

Les Agents et les usagers ont dénoncé les projets de restructuration, qui menacent l’ensemble des sites locaux. Le projet de réforme de transformation de la fonction publique, avec les 120 000 suppressions de poste envisagés est une menace supplémentaire sur les services publiques de proximité.

Les liens :

Guichet SNCF de Louhans : déjà 1 000 signataires

Maintien du guichet SNCF de la gare de Louhans, 1 000 signataires.

650 signatures le lundi de Pâques sur le marché, plus de cent signatures le 1er mai, L’Union locale poursuit sa campagne de signatures demandant le maintien du guichet SNCF de la gare de Louhans.

Aujourd’hui les militants de l’UL et le collectif bressan « vive les services publics » étaient présents en ZI de Branges. Au changement de poste, c’est plus de 350 salariés de LDC qui se sont portés signataires de notre pétition. A chaque campagne de signatures, les habitants du louhannais nous font part de leur attachement à un service public de proximité.

Actuellement notre pétition compte plus de 1 000 signataires, Les élu·es locaux doivent prendre en compte le message qui leur est adressé en revenant sur le projet de fermeture du guichet de la gare.

A suivre…


Dans le Journal de Saône-et-Loire :

« Plus de 1 000 signatures contre la fermeture du guichet de la gare de Louhans »

Source : Le JSL du 08/05/2019

Les salariés font plier XPO

2,10 !!!

Les salariés font plier XPO

A XPO Logistic, si on est généreux avec les actionnaires (21 millions cette année), les salariés doivent se serrer la ceinture. Depuis le rachat du groupe par les américains la nouvelle direction remet en cause les acquis des salariés y compris les avancées obtenues aux NAO 2018.

Les NAO 2019 ont été rompues par la direction qui refusait l’augmentation demandée par les salariés. Mais pour les salariés l’urgence c’est l’augmentation du taux horaire : « les primes ce n’est pas du salaire »

Après un appel à la grève de l’intersyndicale et une grève suivie, la direction a vite fait de faire ses comptes, une journée de grève c’est 950 000 Euros perdus par le groupe. Dans la journée l’intersyndicale est convoquée pour reprendre les négociations. Chaque organisation syndicale est représentée par son DSC et deux DS. La solidarité et la lutte des salariés a payé :

  • hausse taux horaire de 2,10 %
  • prime pouvoir d’achat
  • paiement des jours de grèves
  • reconduite des acquis sociaux

Dans sa prise de parole, lors du défilé du 1er mai à Louhans,  Olivier Sixdenier a aussi dénoncé le licenciement, avec l’accord de l’inspection du travail, de leur camarade Benoit Cattelin (dsc ct XPO logistic). La direction s’est acharnée sur ce représentant syndical qui en était à sa 11° procédure de licenciement.


A lire également sur le même sujet :

La grève est très suivie chez le transporteur XPO à Roye dans la Somme

Une partie des salariés du groupe de transports XPO de Roye dans l’Est de la Somme est en grève ce mardi et a reconduit le mouvement jusqu’à ce mercredi matin. L’intersyndicale réclame des hausses de salaires et dénonce les montants reversés aux actionnaires de l’entreprise américaine.

Source : Reportage France Bleu Somme du 22/04/2019

J’veux du soleil : Samedi 4 mai à Louhans

Diffusion et débat autour des gilets jaunes à Louhans ce samedi

Ce samedi, à 16 heures à Louhans, une diffusion du film J’veux du soleil , de François Ruffin et Gilles Perret, est organisée sous la halle, place de la Charité. Le documentaire, qui dure une heure, traite du mouvement des gilets jaunes en France.Source : Le JSL du 04/05/2019

Jeudi 9 mai : En grève pour l’avenir de la fonction publique

Retrait de la loi Blanquer et des réformes des lycées : Tract CGT Educ’action

Pour le maintien du guichet de gare à Louhans

Pétition à l’initiative des Cheminots CGT pour la sauvegarde des guichets SNCF (dont celui de Louhans)

Les usagers des TER de l’ensemble des gares de Saône et Loire sollicitent le maintien d’un service public 7 jours sur 7 composé d’une présence humaine (chef de service, accueil, vendeurs, contrôleurs…).

La complexité tarifaire nécessite des vendeurs et vendeuses apportant leurs compétences et savoir-faire.

L’accompagnement des personnes à mobilité réduite doit être également un service maintenu aux usagers.

Signez la pétition en ligne

Téléchargez la pétition et faites-la signer autour de vous

Mentions légales

Le 1er mai à Louhans

La CGT du LOUHANNAIS appelle l’ensemble des salarié·es, privé·es d’emploi, retraité·es, citoyen·nes à une journée de mobilisation  et à faire entendre leurs voix en manifestant

mercredi 1er mai 2019 à LOUHANS 9h 30 place de la gare

Télécharger le tract

 

 

 

Louhans : regain de mobilisation pour la manifestation du 1er mai

Voilà longtemps qu’on n’avait pas vu autant de monde à Louhans pour un 1er mai. A l’appel des syndicats CGT et Solidaires, ainsi que des associations SOS TER de Bresse et Vive les services publics, environ 80 personnes ont défilé dans les rues de la ville pour la défense des travailleurs et des services publics. Le cortège est notamment parti de la gare pour marquer son opposition à la fermeture annoncée du guichet SNCF de Louhans.

Source : Le JSL du 01/05/2019


Déclaration de l’UL CGT du louhannais

Au lendemain de l’incendie qui a ravagé Notre Dame à Paris, LVMH numéro 1 mondial de luxe et la famille Arnaud à sa tête ont annoncé un don de 200 millions d’euros. La famille Pinault a quant à elle débloqué 100 millions d’euros par le biais de la société d’investissements Artémis.

Dans la foulée les annonces de dons se sont succédé : Total 100 millions de dons, famille Bettancourt  actionnaire de l’Oréal 200 millions de dons, JC Decaux Holding 20 millions, Martin et Olivier Bouygues 10 millions.

De l’argent il y en a mais pas pour les salaires, pas pour les retraites, pas pour les minima sociaux, mais pas pour l’amélioration des conditions de travail ni pour le relogement des sans-abris qui meurent dans la rue, mais pas pour la protection sociale, mais pas pour les services publics.

Les inégalités sociales se creusent de plus en plus et ces milliardaires décomplexés bénéficient bien souvent de niches fiscales et ne payent que peu ou pas d’impôts en France par le biais de magouilles et d’évasions fiscales qui représentent entre 80 et 100 milliards d’euros.

Alors il y a urgence à montrer à Macron et sa bande que nous, le peuple, ceux qui ne sont rien, les illettrés, les fainéants, ne sont pas dupes de sa politique d’austérité profitant à ses amis les plus riches.

Les chiffres sont accablants, dans le pays 6 millions de chômeurs, 9 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté, 900 000 SDF dont 31 000 mineurs, 4 millions de mal-logés, 3;7 millions de Français se privent de produits d’hygiène de base, 15 % de Français se sont passés de chauffage cet hiver, 4,8 millions de personnes ont recours à l’aide alimentaire. Las violence elle est là, pas dans la rue !

En 1886, il y a plus de 130 ans, les ouvriers américains étaient dans la rue pour revendiquer 8 h de travail, 8 h de repos et 8 h de loisirs. Dans les années 1930 un économiste britannique John Keynes avait prédit qu’à la fin du 20éme siècle les technologies seraient suffisamment avancées pour qu’on envisage ne travailler que 15 h par semaine.

Aujourd’hui,  le gouvernement Macron nous demande de travailler plus et plus longtemps.

L’Union locale CGT du Louhannais appelle dès à présent à renforcer les actions en cours, à la convergence des luttes pour un partage du travail et des richesses crées par les travailleurs.

Camarades, soyons un brin utopistes et luttons pour une société beaucoup plus égalitaire et solidaire où chacun contribuerait selon ses moyens et recevrait selon ses besoin